Canceropole: La radiothérapie

0

La radiothérapie est une arme efficace contre le cancer. Elle consiste à utiliser les rayons X qui agissent sur l’ADN et l’ARN, c-à-d. qu’elle rend les cellules incapables de se multiplier, qu’elles soient saines ou cancéreuses. Du fait des capacités de régénération des cellules saines, ce sont les cellules tumorales qui sont principalement détruites. Les appareils modernes permettent désormais de bien cibler les zones à irradier et donc de préserver les tissus sains. Près de la moitié des patients atteints d’un cancer sont traités par radiothérapie au cours de leur maladie.

Les tumeurs peuvent être irradiées depuis l’intérieur ou depuis l’extérieur du corps. La radiothérapie externe consiste à administrer les rayons à travers la peau et les tissus pour irradier toute la région touchée par la tumeur ainsi qu’éventuellement les ganglions lymphatiques les plus proches. La radiothérapie interne (curiethérapie) consiste à introduire des sources radioactives dans le corps en les plaçant dans un espace creux naturel, dans la tumeur elle-même ou à proximité immédiate. La radiothérapie est fréquemment appliquée en association avec des médicaments.

Une radiothérapie n’est proposée que si le bénéfice attendu est supérieur aux risques potentiels encourus. La survenue d’accidents est évitée au maximum grâce à la mise en place de procédures de perfectionnement et de contrôle des équipes soignantes et des machines qu’elles utilisent, visant ainsi à une augmentation constante de la sécurité pour les patients.

Au cours de la dernière décennie, les évolutions technologiques ont permis le développement de la radiothérapie guidée par l’image, dite stéréotaxique. Conçus pour délivrer de faibles doses de radiations, ces appareils permettent de traiter la tumeur à l’aide d’un faisceau très fin de rayons X tout en préservant les tissus sains environnants. Un système robotisé rend en effet possible la détection des mouvements des organes (foie, poumons et intestins) notamment dus à la respiration.

  • Sur trois CyberKnife® installés en France en 2006, un l’a été au Centre de Lutte contre le Cancer de Nancy (Centre Alexis Vautrin)

  • Un système Trilogy, installé pour la 1è fois en France, a été inauguré au Centre de Lutte contre le Cancer de Dijon (Centre Georges-François Leclerc) le 5 mai 2008 par Mme Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé

  • Un appareil à tomothérapie est opérationnel (1er patient en décembre 2007) au sein du Centre de Lutte contre le Cancer de Strasbourg (Centre Paul Strauss). Il est notamment indiqué dans les cas de cancers de la sphère ORL (nez, bouche, larynx, pharynx)

Retour                                                                                  Page suivante

  • 8 millions d’habitants
  • 1000 scientifiques et cliniciens
  • 71 projets et bourses de recherche financés par l’Institut National du Cancer (INCa) de 2004 à 2008 à hauteur de 15,2 M€
  • Plus de 20 entreprises biopharmaceutiques et d’instrumentation biomédicale
  • Des pôles de compétitivité dans le biomédical