Canceropole: Les 6 thématiques

0

La transformation d’une cellule saine en cellule cancéreuse, la dissémination dans l’organisme, les méfaits du tabac et de l’alcool, la pollution de l’air, le dépistage, la prise en charge, le suivi, la qualité de vie, la réinsertion …. le cancer est une maladie à déchiffrer. Chaque cancer est différent des autres, et doit être traité de façon spécifique. Pour mieux comprendre les mécanismes conduisant au cancer et transformer la recherche dans le laboratoire en applications cliniques, le CGE a retenu 6 thématiques de recherche choisies en fonction des savoir-faire des 5 régions du Grand-Est.

Axe 1 – Indicateurs de santé et évaluation des pratiques

L’Axe 1 porte d’une part sur une meilleure caractérisation des facteurs de risque, la validation d’indicateurs biologiques, mais aussi la qualité de vie et des indicateurs de santé perçue. D’autre part,  il s’attache à mesurer l’impact des pratiques de prise en charge sur les patients dans les domaines de la prévention, du diagnostic et des soins. Cet axe fait appel à des collaborations pluridisciplinaires impliquant également des chercheurs en sciences humaines et sociales. Il vise à formuler des recommandations de santé publique utiles à l’ensemble de la société.

Contacts:

  • Francis GUILLEMIN – CIC-EC Inserm, CHU Nancy – Epidémiologie et Santé publique
  • Didier TRUCHOT – Université de Franche-Comté, Besançon – Sciences humaines et Sociales

Les projets de l’Axe 1 financés par l’INCa

Axe 2 – Agents infectieux et carcinogenèse

Les projets de recherche de cet axe portent sur l’étude des mécanismes liés aux interactions avec des agents infectieux, en particulier les papillomavirus humains (HPV), conduisant à une dérégulation cellulaire et au cancer. Les résultats obtenus visent à la mise en oeuvre de meilleures politiques de prévention, grâce à l’emploi de nouvelles stratégies de dépistage ou d’approches vaccinales. Ils permettront également la création d’outils de diagnostic et de pronostic, et la mise en place de thérapies innovantes, telles les virus “tueurs de tumeurs”.

Contact: Christine CLAVEL – CHU Reims

Les projets de l’Axe 2 financés par l’INCa

Axe 3 – Contrôle local des cancers

La guérison locale du cancer, tout en préservant la fonction d’organes, est une étape primordiale dans la prise en charge des patients. Les objectifs de l’Axe 3 sont ainsi d’une part d’aboutir à une meilleure identification de la tumeur et des tissus sains adjacents afin de mieux adapter la délivrance des thérapeutiques. D’autre part, il vise aussi à déterminer les facteurs biologiques de résistance tumorale à la radiothérapie pour adapter les stratégies thérapeutiques. Finalement, il s’agit également de développer de nouveaux outils technologiques qui permettront un meilleur traitement local des cancers.

Contact: Didier PEIFFERT – Centre Alexis Vautrin, Nancy

Les projets de l’Axe 3 financés par l’INCa

Axe 4 – Contrôle de la dissémination tumorale

L’Axe 4 concerne la caractérisation des mécanismes moléculaires intervenant dans la progression tumorale. Les thèmes de recherche portent sur la capacité des cellules cancéreuses à se multiplier sans contrôle et à quitter leur site initial pour coloniser l’individu, ainsi que sur les interactions avec les tissus environnants qui influencent cette invasion. Ces travaux ont pour optique la mise au point de nouveaux tests pronostiques qui permettront de mieux adapter les traitements en fonction des tumeurs et d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et de nouveaux marqueurs de diagnostic et de suivi.

Contact: Marie-Christine RIO – IGBMC, Strasbourg

Les projets de l’Axe 4 financés par l’INCa

Axe 5 – Compréhension et maîtrise des échecs thérapeutiques

L’Axe 5 a pour objectif d’identifier les causes d’échec des thérapeutiques anticancéreuses en étudiant les mécanismes de résistance aux traitements. Les études des facteurs conditionnant la réponse à la thérapie et la recherche de marqueurs précoces ou prédictifs de cette réponse sont menées sur des modèles cellulaires ou animaux, mais aussi au travers d’essais cliniques. Le but est de parvenir à déterminer la situation d’un patient par rapport à son traitement et de proposer des alternatives en cas d’inefficacité.

Contact: Eric SOLARY – Inserm U866 – Lipides, Nutrition, Santé – Dijon

Les projets de l’Axe 5 financés par l’INCa

Axe 6 – Thérapeutiques immunomoléculaires et cellulaires des cancers

L’axe 6 porte sur l’immunothérapie du cancer. Des études sont menées sur le développement de thérapies cellulaires à visée antitumorale ou de reconstitution du système immunitaire après une greffe hématopoïétique, ainsi que sur les relations hôte-greffon. Une seconde approche concerne la production d’anticorps monoclonaux contre des antigènes tumoraux identifiés pour évaluer leur potentiel thérapeutique. Les travaux de cet axe s’appuient sur la plateforme de bioingénierie de Besançon et les unités de thérapie cellulaire du Grand-Est.

Contact: Eric DECONINCK – CHU Besançon

Les projets de l’Axe 6 financés par l’INCa

Page suivante